lundi 29 février 2016

Les règles du GN, un mal nécessaire?


Ces derniers temps, une intuition me poursuit.  Et si les règles du jeu n’était pas un mal nécessaire?  Et si elles n’étaient pas indispensable?  Je sais que des expériences ont déjà été menée dans ce sens, mais je n’ai jamais eu l’occasion de les expérimenter, ce dogme ayant été très peu questionné en Belgique.

De sa filiation avec le jeux de rôle sur table, le GN se définissait par la règle.  Une multitude de sortilèges, de points d’armure, de points d’attaque, de points de vie, de points de magie, etc. etc.  Certains GN avaient (et ont encore!) de véritables bottins comme livre de règle. Puis au contact de l’école française, qui tentait de limiter la règle au profit du rôle (Asso les 2 tours à Grenoble par exemple, qui m’a terriblement influencée, certains GN qui j’ai vécu la bas ont été pour moi des épiphanies), la règle fut dégraissée dans nos GN.

En prenant de l'âge, la règle dans le GN m'intéresse de moins en moins. Je me fiche des caractéristiques de mon personnage, ce qui m'intéresse c’est le rôle, l’interprétation. Dans les projets de Total GN, nous avions déjà essayé de limiter la règle, de la circonscrire au stricte nécessaire.  Mais ce n’est pas encore assez. Je rêve d’un GN sans règle.

Quand on prend un peu de recul, on réalise que la règle est tout simplement un constat d’échec. C’est partir du postulat que les joueurs sont indigne de confiance et qu’il faut régler, cadrer ce qu’ils savent faire ou pas dans le jeu, dans des tables de la loi. Finalement la règle est terriblement infantilisante et peu efficace dans la mesure ou il n’y a pas un GN sans transgression, consciente ou non, de la règle.  Pire,à mon avis, la règle pèse sur la dynamique du jeu.  Elle l’alourdi, casse la fluidité et surtout casse le réalisme. Par exemple (vécu) un type te court après alors que tu viens de lui loger une balle dans le crâne, tout simplement parce qu’il “pouvait encaisser deux balles...  Un gars échappe à un coup de dague sous la gorge, parce que l’assassin n’a pas prononcé le bon mot clé…  WTF.

La règle c’est la porte ouverte au pinaillage, plutôt que d’objectiver, elle permet l’interprétation et encourage la mauvaise fois. Puis soyons honnête, souvent la règle est carrément injouable. On te demande de faire du calcul mental alors que tu es au coeur de l’action avec 30 kg de métal sur le dos sous un soleil de plomb et une nuit de 2h… Avouons que l’on comptabilise les blessures reçues à la grosse louche et que l’on tombe au sol une fois qu’on estime avoir ramassé suffisamment sur la tronche.  Allons, joueur d’Outreterre, soyez honnête!

Pourquoi ne pas se débarrasser de la règle?  Pourquoi ne pas axer le jeu sur l'interprétation et le plaisir de jouer?  Pourquoi ne pas faire confiance au joueur sur leur capacité à garantir cohérence de l’action?  Pourquoi ne pas simplement se baser sur son back, son histoire et de sa morale pour déterminer ce qu’on sait faire ou non?   Tu as étudié la médecine, et bien tu sais soigner. Le back prend toute son importance. A toi de déterminer si tu réussis ou rates une action en fonction de la gravité de la blessure, de ton état de fatigue, etc..   Idem pour les combats, à chacun de déterminer ce qu’il pourra encaisser en fonction de son état, de son moral et des coups qu’il reçoit.  A chacun d’être concentré sur le jeu, l’interprétation du combat, la qualité des sensations vécues, le plaisir de donner du jeu et d’en recevoir.  Et si on se faisait confiance, entre adultes que nous sommes?


Das experiment

Je vous propose de profiter d’OT4 pour tester une bataille de masse avec le système de règle suivant:

La seule règle est la cohérence de l’action et le plaisir de l’interprétation. Concentrez vous sur l’instant, sur ce qui vous arrive.  Vous prenez un coup d’une épée à deux main? jouez le!  Vous prenez une flèche?  Jouez le!  Vous savez faire des choses en fonction du vécu de votre personnage, jouer le dans les limites du bon sens et de la cohérence.  Limites que vous fixez vous même.

Concrètement, on se donne rendez-vous 30 minutes avant le briefing de lancement du jeu pour une bataille “amicale”.  Nous utiliserons cet évènement FB pour debriefer.  Vous pouvez inviter vos amis qui ne participent pas à OT mais qui sont susceptible d’être intéressé par l’expérience.

mercredi 16 décembre 2015

Soirée TotalGN


Soirée Total GN "On en a gros!"Pécores de tous les pays, venez faire la fête au son endiablé de "La bande à Urbain", venez vous mesurer dans un concours d'afonds, venez danser sur le gros son de DJlourd... 
Entrée 5€ (Une boisson offerte)
Dress code: Pécore (un accessoire fait l'affaire)

jeudi 4 décembre 2014

The Thousand Sails - Soirée pirates!





Oyez Oyez marin d’eau douce, pirates des fonds de verre, corsaire du dancefloor! A l’occasion de BetaLArp, Total GN asbl vous invite à venir fêter ses 5 ans d’existence en navigant sur la vie, l’amour et la fête! 

20h: BURGER PARTY (By the Hambourgeois bros.)
22h: Concert by de “THE THOUSAND SAILS” http://thethousandsails.bandcamp.com/
After: THE PINK FLUFFY UNICORNS DJ’s XPERIENCE & DJLOURD

PAF: 5€
special beer & cocktail bar
Dress code: marin, pirates ou autres loups de mer (de bière)

mercredi 15 mai 2013

Nous sommes tous organisateurs de GN



Organiser un GN représente un travail colossal pour une poignée d’organisateurs motivés par leur passion. La participation financière demandée aux joueurs ne reflète aucunement l’investissement qui a été consenti par les orgas.

vendredi 4 janvier 2013

Betalarp, une journée autour du GN belge!

Le 13 janvier 2013, BE Larp vous propose une journée de conférences, de débats et d'ateliers autour du GN. Total GN y sera et vous invite a soutenir cette initiative!